Recherche et Innovation

Accès à l’innovation

Dr Joel FLEURY, Oncologue,
Dr Agnés SIMAND, Pharmacien,
Mr Maxime BOURDEREAU, Attaché de Recherche Clinique.

Une vingtaine d’essais cliniques, toutes tumeurs confondues, sont en cours au Pôle Santé République. L’objectif affiché est désormais d’augmenter ces opportunités offertes aux patients d’accéder à l’innovation, au travers notamment de la structuration d’un bureau de recherche clinique impliquant les quatre oncologues du centre, le Pharmacien, le Directeur administratif et Financier et deux Attachés de Recherche Clinique (Freelance et PSR).

« Participer à la recherche est un réel plus. Cela participe à la mise à jour des connaissances et surtout les patients peuvent bénéficier de nouvelles thérapeuties ou de nouvelles stratégies ».

Joel Fleury

Maxime Bourdereau revient sur le parcours du patient inclus dans un protocole : C’est le médecin qui présente au patient la possibilité de participer à un essai. Il explique les détails du protocole, les droits du patient ainsi que l’aspect organisationnel de l’étude. Pour ce dernier point, j’assiste le médecin afin d’apporter des précisions notamment pour les examens prévus à différents moments du protocole. Nous remettons la notice d’information au patient qui explique plus en détail l’étude et où figurent le numéro de l’oncologue et celui de l’attaché de recherche clinique. Une fois que le patient, après un temps de réflexion, a donné son consentement, il est inclus dans l’étude.

J’établis ensuite son planning de traitement et de suivi. Dans le cadre d’une étude dite interventionnelle, le suivi est plus rapproché avec des protocoles à suivre à la lettre.

Maxime Bourdereau

Cette notion de rigueur et de suivi au plus près des patients, se retrouve également parmi les équipes de la pharmacie, partie prenante des essais cliniques.

« Pour la délivrance des traitements, la démarche est la même que ce que nous faisons habituellement en hôpital de jour. Le suivi est très rigoureux. Tout doit être tracé : numéros des lots, relevés de température du réfrigérateur,  données du patient, etc…. Les flacons vides doivent également être stockés et nous opérons une réconciliation entre ce qui a été livré et ce qui a été effectivement délivré. Il s’agit certes d’une procédure assez lourde mais c’est très intéressant et enrichissant ».

Agnès Simand

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s